Les enfants de la liberté – Marc Lévy (livre audio)

couv57415917

Audiolib – 8h10 d’écoute

Résumé :

On est tous l’étranger de quelqu’un.
Jeannot,
Tu leur diras de raconter notre histoire, dans leur monde libre. Que nous nous sommes battus pour eux. Tu leur apprendras que rien ne compte plus sur cette terre que cette putain de liberté capable de se soumette au plus offrant. Tu leur diras aussi que cette grande salope aime l’amour des hommes, et que toujours elle échappera à ceux qui veulent l’emprisonner, qu’elle ira toujours donner la victoire à celui qui la respecte sans jamais espérer, la garder sans son lit. Dis-leur Jeannot, dis-leu de raconter tout cela de ma part, avec leurs mots à eux, ceux de leur époque. les miens ne son faits que des accents de mon pays, du sang que j’ai dans la bouche et sur les mains.

Mon avis : mon tout premier livre de Marc Lévy. Jusqu’ici j’avais soigneusement évité cet écrivain, l’image que je me faisais de ces livres était la suivante : de la guimauve, du gnangnan, du fleur bleue en veux-tu en voilà, soit tout ce que je n’aime pas. Et puis, un jour je me suis dit que quand même, critiquer sans avoir lu c’est pas très intelligent. J’ai donc demandé conseil pour avoir un livre de Marc Lévy, un peu différent, et à l’unanimité, on m’a conseillé celui-ci.

On suit donc l’histoire de Jeannot et de son frère Claude qui entre dans la résistance. Assez rapidement, quelque chose m’étonne, je trouve que les « anecdotes » sentent énormément le vécu. Je re-regarde la couverture du boitier, mais rien n’est précisé, je continue mon écoute, il y a un certain humour chez les personnages, une réelle humanité qui se dégage d’eux, et ça me surprend (en bien) car je ne m’attendais pas à ça. La troisième partie du livre, est à mon avis, la plus dure, mais aussi la plus intéressante. On n’échappe pas à certaines petites phrases bien pensantes, un peu toute faite. Le passage avec l’avion me semble un peu énorme aussi … Cependant, les personnages et les situations sonnent tellement vrais qu’on a du mal à mettre en doute ce qui est raconté.

Bon, je vous le dis, ce n’est pas vraiment un spoiler, (si vous trouvez que c’en est un, j’effacerai ces lignes !), mais Jeannot est le père de Marc Levy, et toutes les personnes du livres sont donc bien réelles.

C’est bizarre, parce que je ne peux pas dire si j’ai aimé ce livre ou pas.

Je crois que j’ai aimé la démarche de l’écrivain, rendre hommage à ces toutes personnes, qui se sont battus pour cette liberté, et qui mérite de ne pas être oubliées. Mais désolé de le dire, je trouve que le style, la façon d’écrire de l’auteur est quand même ultra convenue. (Je devinais certaines répliques à l’avance par moment !). Certains passages sont très émouvants, notamment la fin avec Samuel, cependant, quand on voit tout ce qui arrive à ces personnes, je n’ai pas trouvé qu’il y avait beaucoup de profondeur dans l’écriture, et c’est dommage.

Et c’est pour ça, je pense, que ce livre sera le seul que je lirai de cet auteur.

A la fin du livre, on a droit à un entretien avec Marc Lévy, qui explique pourquoi il a fait ce livre, les réactions des personnes qui se sont reconnus dans le livre, ou qui ont reconnus leurs parents  … et je crois qu’en fait c’est ce que j’ai préféré dans mon écoute. Notamment quand il parlait de la résistance quotidienne, celle de rester humain face à toutes les atrocités qu’on put vivre ces hommes, ce qui, d’une certaine façon m’a aussi ramené aux évènements de ces derniers jours en France.

Publicités

Pour donner votre avis, c'est juste ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :