Le dahlia noir – Hylman / Ellroy / Matz

couv25144855

171 pages

Résumé : Los Angeles Police Department, 1946. Dwight « Bucky » Bleichert fête son premier jour aux Mandats, le prestigieux service où rêvent de travailler la plupart des flics de la Cité des Anges. Il fera équipe avec Leland « Lee » Blanchard, un collègue qui comme lui a été boxeur, et qu’il a déjà affronté sur un ring. Malgré les non-dits entre eux, les deux hommes sympathisent. Ils ne savent pas encore qu’ils vont enquêter ensemble sur un crime qui va à la fois les rapprocher et bouleverser leurs existences : la mort atroce d’une jeune femme, Elizabeth « Betty » Short, surnommée le Dahlia Noir, dont on retrouve le corps mutilé dans un terrain vague, en janvier 1947…
L’adaptation du roman d’Ellroy en bande dessinée est assurée une fois encore par Matz, mais cette fois-ci à quatre mains puisqu’il a travaillé en équipe avec le cinéaste David Fincher.

Mon avis : Bof ! Assez déçue par cette lecture, dont je n’entendais que du bien. Je pensais que le livre ne tournait qu’autour de l’enquête sur le meurtre du Dahlia noir, mais en fait, ici, ce n’est pas le point le plus important (en tout cas dans la bande dessinée).

En fait, on s’intéresse surtout aux deux policiers Lee et Bucky (que j’ai eu beaucoup de mal à différencier dans la BD, au début ! Ce qui était assez génant).

Et puis, je ne sais pas, je crois que cette époque ne me plait  pas trop dans les livres, et dans les films en général … Les femmes sont souvent traitées comme des poupées, évidemment très belles, les hommes sont de gros machos, toujours dans l’action, bref, ça a tendance à m’énerver.

Pour l’enquête, elle est résolue sans trop de soucis, mais surtout ça va très vite, d’ailleurs j’ai même du relire le passage, pour vérifier et voir que ah oui, ça y est l’affaire est résolue  …

Bon, vous l’aurez compris, je suis déçue, surtout que j’avais déjà lu un roman de Ellroy : un tueur sur la route et je m’attendais à bien mieux ! Autant dire, que je ne compte pas lire le livre, ni voir le film, qui déjà à sa sortie ne me disait trop rien …

Publicités

3 Commentaires

  1. C’est drôle mais cette histoire ne m’a jamais tellement tentée ! Pourtant j’aimerai beaucoup lire du Ellroy un jour… Mais ton avis me conforte dans l’idée que ce ne sera pas celui-ci 😉 Après, reste à savoir si c’est le format BD qui donne cette impression de fin bâclée ou si c’est pareil dans le roman ^^ Merci !

    Aimé par 1 personne

    • melia06

      c’est ce que je me suis dit aussi, peut être qu’en livre la fin est plus expliquée … Mais je ne vais pas aller vérifier 🙂
      Bonne découverte d’Ellroy, alors (quand l’envie viendra !).

      J'aime

  2. Pingback: Amère Russie (tome 1) – Ducoudray et Anlor | Les lectures de Mélia

Pour donner votre avis, c'est juste ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :