N. – Stephen King / Marc Guggenheim / Alex Maleev

couv20681957

96 pages

Résumé : Quelque part dans le Maine se trouve un endroit qui ne figure sur aucune carte. Pourtant, le champ d’Ackerman existe bel et bien. En son centre se trouve d’ailleurs un monument mégalithique qui rassemble sept pierres dressées. Ou peut-être huit. Sept ? Huit ? Ça y est, le mal est fait, car quiconque arpente ce lieu perd inéluctablement la raison. D’abord une vague incertitude, puis de sourdes angoisses, ensuite la panique, et bientôt une indicible terreur…
Il y a peu, N., un photographe amateur, s’est rendu au champ d’Ackerman pour faire quelques clichés et, depuis, sa santé mentale vacille. Aujourd’hui, envahi de troubles obsessionnels compulsifs de plus en plus handicapant, il décide d’aller consulter un psychiatre. La contamination peut commencer…

Mon avis : Il s’agit de ma 2e lecture pour le challenge Stephen King.

J’ai choisis une nouvelle que je ne connaissais pas, et qui avait été adaptée en bande dessinée, il s’agit donc de N. Si on passe sur la légère galère pour trouver l’adaptation, une fois le sésame entre mes mains, je ne l’ai plus quitté.

Tout d’abord l’histoire … bon c’est une nouvelle, donc évidemment c’est court, mais pour une fois, ce n’est pas plus mal. Je m’explique, j’adore Stephen King, mais je préfère ses récits terre à terre (même si on a toujours un peu de fantastique), comme Cujo, Marche ou crève, Dolorès Claiborne, ou encore Sac d’os plutôt que les Tommyknockers par exemple.

Tout simplement, parce que dans ses récits fantastiques, je trouve que la fin est très souvent bizarre, et me donne l’impression d’être bâclée, alors qu’on a eu un suspens de fou durant toute la lecture. Je suis très souvent déçue. Et même si j’adore Ça, j’ai toujours trouvé la fin du 2e tome décevante …

Pour en revenir à N.  j’appréhendais donc un peu la réponse au mystère des huit pierres … et je m’attendais à un truc un peu tiré par les cheveux, sauf que … l’histoire se concentre sur les effets de ces pierres (sept ou huit, on ne saura jamais 😉 ) sur les personnes qui s’en approchent. Et autant dire que j’ai beaucoup aimé ce parti pris. On est dans un flou total, en fait on est réduit au même statut que le narrateur. Il faut qu’on sache et qu’on y aille !! C’est terrible l’effet que cela produit sur nous, gentil et innocent lecteur que nous sommes !

Et surtout à la fin de la bande dessinée, où se rend compte de l’ampleur de ce qui va arriver, je me suis surprise à me dire que si j’habitais aux États unis, j’aurai été moi même vérifier ce champ, et le nombre des pierres, alors qu’on sait très bien ce qui arrive à ceux qui y vont !! Bref, je suis tombée  dans le panneau comme le narrateur (je suis trop faible !)… C’est fort, quand même !

Concernant les dessins, j’ai trouvé qu’ils rendaient très bien l’ambiance, assez glauque, de la nouvelle. En plus, certains plans sublimes, notamment ceux de la page 36-37.

Une excellente découverte !

Publicités

5 Commentaires

  1. Je n’ai jamais lu de Stephen King, mais je note !

    J'aime

  2. Je ne me rappelle plus du tout de cette BD, il va falloir que je me replonge dedans.
    Par contre, contrairement à toi, j’adore les fins de ces romans fantastiques, abruptes mais logiques.

    J'aime

Pour donner votre avis, c'est juste ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :