Que ta volonté soit faite – Maxime Chattam

couv43733616.gif

368 pages

Résumé : Pour son vingtième roman, Maxime Chattam s’amuse à dresser le portrait d’une petite ville du Midwest américain des années 60 jusqu’au début des années 80, avec pour fil rouge l’évolution de Jon Petersen, un pervers psychopathe, de son enfance jusqu’au point culminant de sa sinistre carrière criminelle. Un roman noir à l’écriture et à l’atmosphère uniques dans la carrière de l’auteur, où tout converge vers un final aussi étonnant qu’imprévisible.

Mon avis : Cette lecture se fait dans le cadre d’une lecture commune, vous pourrez trouver d’autres avis sur ce livre dans ce topic.

Mon 2e livre de cet auteur.C’est une lecture très différente de ma première qui avait été La conjuration primitive.

Je suis assez mitigée sur ce livre … J’ai été agréablement surprise par le style, bien différent de son autre livre, et très proche de Stephen King. Un petit coin paumé aux Etats Unis … un shérif, tout mignon, un Jon Petersen, détestable, et ce dès les premières pages … J’ai apprécié que ce ne soit pas une enquête banale (pas question d’ADN, de course poursuite …) et qu’on nous raconte les choses du point de vue de Jon, aussi. Autant le dire, ce n’est pas un policier, au sens où on l’entend habituellement, d’ailleurs peut-on vraiment dire que c’est un policier/thriller … je ne sais même pas. C’est plus un portrait d’hommes, celui d’un shérif et d’un pervers.

Bon, j’ai quand même longuement hésité à poursuivre ma lecture, car certaines scènes (peu nombreuses, mais gratinées), qu’on voit venir de loin, m’ont été très difficile à lire, et si ça avait été un film, j’aurai clairement fermé les yeux.  Mais c’est un livre … donc si on veut on savoir la suite, bah il faut lire. Après une scène, j’ai d’ailleurs refermé le livre en me disant que non, j’arrêtais là, basta ! Et puis la curiosité (malsaine ?) a pris le dessus, et j’ai voulu savoir, ce qu’il en était de cette fameuse fin si imprévisible, et j’ai continué.

Si ça peut rassurer, il n’y a que 2  scènes qui m’ont choqués (en début et milieu du livre), après ça va.

Et le final ? Pour le coup, c’est en effet original et surprenant … de là à dire que j’ai apprécié c’est autre chose  …   Il y a deux morceaux dans ce final, tout d’abord la réponse au mystère qu’on attendait depuis pas mal de pages (originale, certes), et une partie « réflexion » avec laquelle je n’étais pas vraiment d’accord, néanmoins, un paragraphe m’a fait tilté, et réfléchir … Je cite, (je ne pense pas que ce soit un spoiler)

« Sous le prétexte du divertissement sommeille la nécessité de confronter nos imaginaires à ce que nous sommes, tout au fond, où à ce que nous pourrions être. Les livres répondent à nos manques, bien qu’on appelle cela de la « fiction » parce que c’est plus rassurant. »

C’est bête mais je crois, que ce sont ces quelques lignes que je retiendrais du livre, car je trouve ça très vrai.

Je ne pense pas du tout que chaque lecteur qui lit des policiers, souhaite en secret être un tueur en série, ou bien veuille se faire tuer par un psychopathe, mais je crois, en tout cas,  qu’il y a une raison propre à chacun qui le pousse à lire ou au contraire à ne pas supporter ce type de lecture. Et cette citation définit bien ce phénomène si personnel, je trouve.

Un livre assez spécial, que je ne relirai pas de sitôt et que je ne conseillerai pas forcément si on veut découvrir cet auteur. Je ne dirai pas que je n’ai pas aimé, car malgré ma pause (je continue ou j’arrête ?), une fois repris en main, je l’ai lu d’une traite, et j’ai quand même apprécié la façon dont l’histoire est écrite …

Publicités

19 Commentaires

  1. Maxime Chattam.. je n’arrête pas le dire mais autour de moi on m’enquiquine à le lire. J’ai la « trilogie du mal » dans ma PAL (qu’on m’a prêté), mais j’ai peur d’essayer…

    J'aime

  2. Je n’ai jamais vraiment lu de Chattam, et je ne suis pas sûre que ce soit le meilleur pour commencer 🙂

    J'aime

  3. C’est tout à fait ça, pas vraiment un thriller, pas vraiment un policier. Un roman d’ambiance? Celle hyper glauque dans laquelle nous plonge l’auteur. C’est profondément noir. Pour cela, c’est réussi, même très réussi. On est complètement absorbé par ce qui arrive et malgré que ce soit très très moche, on continue pour savoir comment ça va se terminer. Et puis il y a cette fin qui m’a complètement déçue, frustrée.

    Alerte spoiler (en quelque sorte) : Je n’ai pas aimé la fin, elle m’a horripilée parce que j’ai trouvé ça culotté de la part de l’auteur de dire « voilà on en est là et vous avez souhaitez ça, tous autant que vous êtes, et parce que vous l’avez voulu à ce moment-là et de toutes vos forces et bien c’est arrivé ». Non, non et non. D’où toi, Maxime Chattam, tu prends la direction de mes pensées et de ce que je projette de comment l’histoire doit évoluer? Bon un auteur le fait toujours mais en continuant dans la rédaction de son histoire, en l’exploitant jusqu’au bout et en nous livrant une fin digne de ce nom. Pas ce truc bizarre qui prend misérablement le lecteur à parti pour l’amener à s’interroger sur sa responsabilité. Il n’y avait pas besoin de ça.

    Je pense que je lirai sa Trilogie du mal pour voir ce que l’auteur a écrit à ses débuts.

    J'aime

    • melia06

      j’ai trouvé ça gonflé, en effet de tous nous mettre dans le même panier, d’autant que que ce qui est arrivé, je ne l’ai pas voulu, donc … Mais j’admire quand même son culot, parce qu’il fallait oser !

      On dit beaucoup de bien de la trilogie du mal, espérons qu’elle te plaise plus ! Moi je pense essayer Lévitemps de Chattam. 🙂

      J'aime

    • Cleophis

      Il ne faut pas oublier que le narrateur est en fait un personnage du roman et que ce dernier chapitre est son interprétation. D’accord, il y a Maxime Chattam derrière mais il faut surtout y voir une façon pour le personnage de se déresponsabiliser. Il y a deux lectures.

      J'aime

      • melia06

        c’est vrai, avec le recul, j’ai plus tendance à voir ça comme ça aussi, c’est le narrateur qui parle et non Chattam. Mais au moins cette fin a le mérite de faire parler.

        J'aime

  4. Je vais à coup sûr faire l’impasse sur ce Chattam ! Je découvrirai cet auteur un jour, mais pas avec celui-là… J’ai entendu lors d’un de ses passages à la TV un détail concernant une scène du début qui m’a définitivement convaincu de fuir en courant ^^

    J'aime

    • melia06

      Oui, je comprends, d’autant que tu as déjà du mal (je crois) avec les corps en morceaux … Ici rien de gore, c’est juste violent. Mais c’est utile pour le récit, par contre.

      J'aime

  5. Je le lirai celui-là car j’aime beaucoup ce qu’il fait en général 🙂

    Aimé par 1 personne

  6. Chattam adore les scènes dérangeantes et gores et il peut aller loin. Je pense que je testerai plus tard ce roman, c’est un auteur que j’apprécie vraiment.

    Aimé par 1 personne

  7. J’ai ce livre dans ma PAL ainsi que les deux premiers tomes de la saga Autre-Monde. J’hésite encore sur quel livre vais-je commencer de lui..

    J'aime

  8. Je suis tout à fait d’accord, cet auteur peut aller très loin dans le gore, mais pas ici. Je crois qu’ici, ce n’est tout bonnement pas le propos. C’est plus psychologique, plus l’histoire de l’impuissance qu’on peut ressentir face au Mal, les gens sans scrupule ayant une étonnante faculté à s’en sortir… J’ai beaucoup aimé, personnellement.

    Aimé par 1 personne

  9. C’est sûr que par rapport à la conjuration primitive y a pas photo ! il reste mon préféré de cet auteur mais j’ai bien aimé celui-ci quand même malgré la fin plus que surprenante!

    Aimé par 1 personne

Pour donner votre avis, c'est juste ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :