Rimbaud l’indésirable – Xavier Coste

couv48767237

128 pages

Résumé : « Comme moral et comme talent, ce Rimbaud est une monstruosité. Il a la mécanique des vers comme personne, seulement ses oeuvres sont absolument inintelligibles et repoussantes. » Voici comment Arthur Rimbaud est décrit dans un rapport policier de 1873. Arthur Rimbaud est ancré dans l’imaginaire collectif, mais son histoire réelle est méconnue du grand public. Il n’a jamais connu le succès, ses poèmes ne lui ont jamais rapporté le moindre sou, et il est pourtant aujourd’hui l’un des poètes les plus connus et reconnus dans le monde. Cette bande dessinée de 120 pages prend le parti de raconter les deux vies de Rimbaud : le jeune poète arriviste, en mal de reconnaissance, qui vit une liaison sulfureuse et destructrice avec Paul Verlaine, et le trentenaire fatigué d’écrire et de vivre, qui se tue à la tâche en Afrique.
J’ai souhaité dépeindre le poète tel qu’il était décrit par ses proches : tour à tour manipulateur, sans-gêne, parfois carrément grossier. Bien loin de l’image trop lisse et réductrice du jeune poète romantique… Romantique, celui qui poussa Verlaine à bout, jusqu’à ce que ce dernier craque et tire deux balles dans sa direction ?

Mon avis : Et ben ce Rimbaud, quel type détestable ! C’est ce que j’ai pensé en refermant ce livre … je connaissais un peu sa vie, mais sans plus, préférant me concentrer sur ses poèmes. Autant dire que ça a été une sacré surprise de découvrir à quel point il est odieux, égoïste ! C’est sur ses poèmes sont des oeuvres uniques, et sublimes, mais en plus il le savait, et n’épargnait personne !! Haha, pas un marrant, le Rimbaud !

Et concernant la BD, au fait ? Bizarrement, j’ai trouvé que Verlaine était en fait plus intéressant, et plus creusé que Rimbaud ! un comble , après j’avais lu O Verlaine de Jean Teulé, et  Verlaine m’avait fait une forte impression, c’est peut-être pour ça que Rimbaud me paraissait, finalement un peu fade à côté ?

Un autre bémol, pour moi, c’est la fin du livre, la partie en Afrique, et ce à cause des dessins avec tout ce jaune et ce orange, j’ai trouvé ça vraiment horrible, à chaque page tournée, je me disais « oh mais c’est vraiment moche ! » Bon, ce n’est pas sympa de dire ça, mais vraiment sur 20 pages, j’ai pensé ça, et c’est long, d’autant qu’il y a très peu de dialogues dans cette partie, donc évidemment on se focalise encore plus sur les dessins !

C’est vrai que je n’ai pas vraiment accroché aux dessins en fait, j’ai trouvé qu’ils ne rendaient pas justice à Rimbaud et à son œuvre … car oui, c’est là le gros point noir pour moi : à part une page sur un de ses poèmes, (très bien faite d’ailleurs ) et bien on n’a rien d’autre. Et c’est vraiment dommage, alors qu’intégrer certains de ses poèmes au milieu de l’histoire aurait été un gros plus !! Car Rimbaud était certes un type insupportable, mais c’était Rimbaud quand même ! Et  je peux dire qu’ en refermant le livre, on n’a pas envie de découvrir ses poèmes du tout, c’est vraiment bête !!

Donc, une bande dessinée intéressante, on en apprend plus sur la vie de Rimbaud, mais à lire si on connait ses poèmes ! Pour découvrir Rimbaud, c’est un peu risqué quand même ! :/

Aller histoire de se faire plaisir, un petit poème   … ( d’autres poèmes ici)

Le dormeur du val

C’est un trou de verdure où chante une rivière,
Accrochant follement aux herbes des haillons
D’argent ; où le soleil, de la montagne fière,
Luit : c’est un petit val qui mousse de rayons.

Un soldat jeune, bouche ouverte, tête nue,
Et la nuque baignant dans le frais cresson bleu,
Dort ; il est étendu dans l’herbe, sous la nue,
Pâle dans son lit vert où la lumière pleut.

Les pieds dans les glaïeuls, il dort. Souriant comme
Sourirait un enfant malade, il fait un somme :
Nature, berce-le chaudement : il a froid.

Les parfums ne font pas frissonner sa narine ;
Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine,
Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit.

Publicités

2 Commentaires

  1. Merci pour le poème ! Une BD pas très esthétique je trouve ça un peu décevant, car quand les dessins sont à la hauteur c’est quand même un vrai plus tu ne trouves pas ?

    J'aime

    • melia06

      Bien sûr, et les dessins peuvent même compenser un texte, une histoire un peu faible des fois !! Mais je me dis que c’était peut être pour aller avec le caractère de Rimbaud …

      J'aime

Pour donner votre avis, c'est juste ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :