Magasin général (intégrale – Tomes 1 à 9) – Loisel et Tripp

couv58784346couv19326099.gif couv42725589 couv74918875couv12505912couv3246083couv54937674  couv62293219couv26008578

Chaque tome fait entre 70 et 130 pages

Résumé : L’histoire de Magasin général se déroule dans un village du Québec rural de l’entre-deux guerres. Elle gravite autour d’un personnage féminin, Marie, veuve avant l’heure et héritière du principal commerce local (le « Magasin général » qui donne son titre au récit), que l’irruption d’un étranger dans la petite communauté va progressivement réconcilier avec le bonheur ; bonheur d’aimer, bonheur d’être aimé(e), mais pas exactement de la manière que l’on pourrait imaginer…

Mon avis : Au premier abord, ce n’est pas du tout le genre d’histoire qui m’attire. Cependant je lisais très régulièrement de très bon avis sur cette série et j’ai cédé !

J’ai d’abord emprunté les 2 premiers tomes pour voir. Le 1er tome est très joli, mais l’histoire m’ennuie assez rapidement, et je me dis qu’il n’y a rien d’extraordinaire là dedans. Mais comme j’ai le tome 2, je laisse une chance aux auteurs, et je poursuis ma découverte. Dans ce 2e tome, on assiste à l’arrivée de Serge. C’est LE personnage qui va chambouler Marie, et donner le ton.

A la fin de ce seconde tome, j’ai foncé à la biblio pour avoir les suivant, voulant connaitre la suite !

Qu’il s’agisse de Marie,Réjean, Serge, Gaétan, Noël, des trois petites vieilles … j’ai adoré leur évolution, leur humour. Ce qui au début de la série peut paraitre un peu caricatural se révèle en fait être un atout, et la remise en question des personnages n’en sera que plus touchante.

La voix off de  Félix (le mari décédé de Marie) rajoute en émotion et en humour. Il suit tous les bouleversements chez sa femme, et dans son village. Au début avec une certaine incompréhension, un peu de jalousie … Puis lui aussi change, s’ouvre un peu et est heureux pour sa femme et ses amis. J’aimais beaucoup ces moments où il parlait.

Beaucoup de situations sont amusantes, même s’il y a quelques longueurs (notamment dans les tomes 6 et 7 !).

La question du bonheur, de l’image qu’on renvoie aux autres, de ce qu’on pense que les autres attendent de nous … plusieurs  personnages vivent à leur façon une crise existentielle, et revendiquent leur droit à une vie plus heureuse, même si ça ne plait pas à tout le monde !

Le dernier tome offre une très belle conclusion à cette saga. Plus long que les autres tomes (128 pages contre 70 pour les autres), les auteurs concluent les histoires de chacun, personne n’est laissé de côté. Il y a aussi un très bel album photo d’une vingtaine de pages, qui nous dévoile la vie des protagonistes des années après, c’était vraiment une jolie conclusion.

On ressort de cette lecture, en se sentant léger, en ayant envie de profiter de la vie et avec un grand sourire ! C’est une très belle bande dessinée.

Publicités

2 Commentaires

  1. Ta conclusion me donne envie de découvrir cette saga ! Un grand sourire ne refuse pas, et est toujours précieux 😉 Merci !

    Aimé par 1 personne

    • melia06

      Oui, ce genre de sentiment à la fin d’une lecture est relativement rare pour moi. (faut dire que je ne prends pas non plus des livres légers).
      En tout cas, si jamais tu veux la lire, elle est facile à trouver, en librairie ou en bibliothèque !

      J'aime

Pour donner votre avis, c'est juste ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :